Sylvie Goryl

Née à Meaux, en 1976, à l’aube de l’adolescence, elle plonge tout autant dans le cinéma, la musique, la photographie et l’écriture. C’est la photographie qui prendra le dessus de manière concrète pendant plusieurs années. Puis des mots viendront s’inscrire au côté de certaines de ses images. Depuis janvier 2019, elle écrit des chroniques où elle peut y mettre ce qu’elle veut. Ne pas choisir. Ne pas se limiter. Chaque projet reste indépendant des autres. Et l’ensemble forme un tout qui parvient peu à peu à la définir.

Depuis 2014, dialogue entre photographies et textes présentés sous la forme d’un blog « Les Irrégulières » avec Gaëlle Astier-Perret, photographe et danseuse.
2018, reportage photo « Mes paysannes » sur des femmes agricultrices, 10 femmes, 10 métiers, suivies au fil des saisons. Ce travail a reçu « une mention d’honneur » suite à sa projection aux « Nuits photographiques de Pierrevert » en juillet 2019

2019, publications en ligne de chroniques pour la revue « Corridor éléphant » et une chronique sur le thème du portrait publiée dans la revue Niepcebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.